Se refaire après une blessure amoureuse

Nous vivons dans un monde où il sonne encore chic de dire « en ce moment je travaille sur moi » en particulier dans la communauté africaine. C’est pour ma part quelque peu triste parce que beaucoup pensent que pour mieux panser les blessures amoureuses, il faut vite se remettre en selle, coûte que coûte, gambader ça et là. Si ce moyen de guérison fonctionne pour quelqu’uns, il peut-être inopérant pour d’autres.

Pourquoi? Parce que lorsqu’on a été blessé, il y’a comme une forme de dé-sensibilisation à blesser en retour. Dans les vidéos dont je parlais tantôt (article) j’ai retenu cette autre phrase qui dit : le blessé pleure inconsciemment au plus profond de lui, « j’ai mal ou j’ai eu mal qui s’est penché sur ma douleur »? Ainsi, il est comme dé-sensibilisé à blesser les prochains partenaires ou alors trop vulnérable face à la moindre turbulence. Voilà pourquoi s’accorder du temps pour guérir n’est pas un luxe!

Chacun étant singulier, d’aucuns auront besoin de 2 mois, d’autres de 2 ans. Je l’avoue ça peut faire beau de dire « je travaille sur moi-même en ce moment » mais la démarche est à encourager. Les personnes qui blessent le plus leurs partenaires ne sont pas toujours de vilaines sorcières ou des folles assoiffées de larmes. Souvent il s’agit de blessées qui n’ont trouvé de voies de guérison que les relations successives. Ainsi, elles voltigent de coeur en coeur sans se soucier des dégâts.

Stephan Labossière, coach amoureux, disait ceci : « si vous travaillez sur vous, par contre, travaillez vraiment sur vous » C’est à dire adoptez vraiment la posture de quelqu’un qui veut guérir, mieux se re-connecter, se connaître, mettre en lumière ses zones d’amélioration (personne n’étant parfait), admettre que son jugement est altéré en ce moment et fragile.

Je propose ici bas plusieurs petites actions. N’hésitez pas à compléter dans la zone commentaire.

  • Dans votre entourage vous avez peut-être un parent, un aîné équilibré, qui a l’oreille attentive et qui par son vécu à vu toutes sortes de couleuvres. Rapprochez-vous fréquemment de cette personne et apprenez d’elle. Cette option est gratuite et nous vient du podcast apporte ta chaise.
  • Si vous avez la possibilité et en fonction de l’ampleur de votre déception, vous pouvez consulter un spécialiste, psy, coach certifié. Surtout si votre confiance en vous-même a profondément été altérée. Sinon
  • Parlez-vous votre propre langage de l’amour : moments de qualité, paroles valorisantes à soi (self positive affirmation). Un article pour en savoir plus ici.
  • De bonnes lectures peuvent aussi vous accompagner,
  • Des vidéos, podcasts, sur des parcours de personnes qui ont trouvé l’amour après un échec peuvent vous inspirer,
  • Apprenez à mieux vous connaître. Des tests de personnalité reconnus & fiables peuvent ici servir. Ensuite, focalisez-vous sur vos points forts,
  • Relisez vos mignons messages d’anniversaire. C’est aussi fait pour ça! Ils auront le mérite de vous rappeler ce que vous valez aux yeux de vos proches,
  • Si vous êtes croyants, raffermissez votre relation avec Dieu capable de tout recréer (aucunes plaies ne Lui résiste),
  • Evitez au maximum toute aigreur. Pourquoi? Parce que ça n’a tout simplement rien de sucré! (parole de gourmande certifiée)

Voici une petite compile d’astuces. J’ai choisi de les mixer ainsi car combinées elles contribuent à développer plusieurs dimensions de l’être. Rien d’extraordinaire, toutefois, prenez du temps, surtout votre temps, à votre rythme. Ensuite, sautez, courrez vers une nouvelle aventure.

Je dois en toute sincérité reconnaître que souvent on a tout juste la paresse de travailler sur soi. Ce que j’énonce plus haut est bien connu. On préfère néanmoins faire une pause-flemme (plus cosy et tranquille hahaaa). Au fond si ça fait du bien pourquoi pas?

De ce que j’observe en écoutant les coachs-love sur Instagram, les femmes sont souvent plus promptes à faire ce travail. Je dis ceci sans tomber dans les clichés. A côté, on a coutume de dire que les garçons ne souffrent pas de relations amoureuses désastreuses. Néanmoins, je reviens à la définition de l’amour qui est cet état qui laisse vulnérable. Personne n’y échappe. Comme je disais plus haut, on aura juste besoin de choses, périodes de temps différentes pour guérir.

J’ai récemment entendu un jeune homme dire, parlant des relations amoureuses, « avant, j’étais bête, c’est pourquoi j’ai aimé aussi naïvement, aujourd’hui je ne mets plus mon coeur dedans » Il me brûlait de lui demander ta partenaire est elle en phase avec ça? Elle, est-ce ce qu’elle recherche d’une relation? Dans ce cas précis c’est bien dommage parce que cet « avant » n’est pas la totalité des possibilités qui existent dans la nature. Malheureusement, à cause d’un « avant » on devient plus enclin à bâcler les « futures possibilités ». C’est là tout l’intérêt de prendre le temps de guérir…

Si vous-vous demandez comment être d’attaque sur le marché de la l’amour, ici un article que vous pourriez aimer.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s