Pensée d’une confinée II (série Covid-19)

En ces journées longues et parfois ennuyeuses que nous imposent le confinement, j’essaye assez souvent de découvrir de nouvelles choses. Parfois je me cultive en testant mon anglais et parfois je me détends (la plupart du temps pour être franche) en essayant des choses que je n’aurais pas testées si j’étais occupée au travail. Alors amis auditeurs (j’ai toujours rêvé de faire de la radio 🙂 ) aujourd’hui nous allons parler des sites de rencontre en période de confinement. 

 

Je ne suis pas une pro des sites de rencontre, et même si je l’étais je pense que je ne vous le dirais pas; tout simplement parce que le sujet est encore tabou dans ma tête. « Franchement, pourquoi mignonne comme je suis j’aurais besoin d’aller sur un site de rencontre pour me trouver quelqu’un ? Il suffit que je marche dans la rue et puis hop ! ». « En plus, on ne sait jamais sur quel détraqué on peut tomber », sans oublier que « je n’ai pas besoin de payer pour discuter avec des gens »… Voilà des phrases que j’ai souvent entendues et dites moi-même, lors de discussions à propos des sites de rencontre. 

Je pourrais, après étude du sujet, prendre le temps de démonter chacun de vos arguments (si vous le voulez, demandez le moi en commentaires); en vous disant par exemple qu’il y a des sites gratuits et que vous pouvez rencontrer des psychopathes partout. Vous y rencontrerez plus facilement un « catfish » qu’un violeur en série, et vous n’aurez qu’à passer votre chemin, après avoir découvert que ce n’est pas la personne avec qui vous discutiez.

A côté, avouons le, ça occupe! Donc, non, je ne vais pas entrer dans les détails, je ne suis pas là pour vous convaincre, je vais juste vous en parler comme d’un divertissement utile, pour ceux et celles qui recherchent le grand amour pendant cette période stressante. 

Pour toi cher lecteur de Chokolayte, je suis allée en immersion. Bon je l’avoue, j’y suis allée parce que je suis célibataire et que faire de nouvelles rencontres me plairait bien. En plus je suis angoissée de la vie, il est donc nécessaire pour moi, en cette période, de rester occupée la plupart du temps. 

 

Je ne vais pas vous dire comment fonctionne une appli de rencontre, vous avez déjà presque tous vu une personne « swiper » à gauche ou à droite, ou cliquer sur la croix ou le signe juste (pour liker les profils). Je veux juste vous expliquer les avantages aux personnes sceptiques. En particulier à celles qui, comme moi, ne veulent pas vraiment aller en rendez-vous avec un total inconnu et être mal à l’aise pendant 2heures. Il arrive qu’on y aille, parce qu’on n’a pas trouvé d’excuses assez crédibles pour décliner l’invitation; courant ainsi le risque que les échanges s’arrêtent.

Je sais que l’une des grosses peurs en général (en plus de celle du « psychopathe » etc); est celle de devoir rencontrer de parfaits étrangers. Si tu me dis que je peux lui parler pendant 1mois (vous commencez à comprendre où je veux en venir je sais) sans la contrainte de se rencontrer tout de suite je suis partante. Je suis partante pourquoi? D’abord ça m’occupe, et ensuite si je tombe sur une personne intéressante, je serais heureuse de la rencontrer et de voir où ça nous mène. Il y aura toujours évidemment la barrière du « que diront mes amis de ce style de rencontre », mais au fond je pense que si c’est vraiment une personne bien ils seront contents. 

Il faut savoir qu’en général sur ces sites, les hommes payent et n’ont donc pas beaucoup de temps pour discuter sur cette plateforme. Les femmes, un peu timides, sont donc assez souvent obligées de ruser pour ne pas aller en rendez-vous tout de suite, ruses qui ne fonctionnent pas toujours.

La bonne nouvelle c’est qu’en ce moment, ils(les hommes) sont en quelque sorte obligés de supporter 1mois minimum avant de vous voir. Confinement oblige! Ça vous permet de prendre le temps de réellement vous connaitre et créer des affinités. Et puis les gars, pas trop de plaintes, on prépare l’après confinement et au moins on sait (parce qu’on aura longtemps échangé) que la personne avec qui on discute recherche la même chose que nous. On sait que la conversation, lorsqu’on se verra face à face sera fluide. En outre, discutez à distance est toujours moins coûteux qu’une vraie sortie. Alors pensez-y!

Reparlons de moi. Personnellement j’ai choisi un site que vous connaissez certainement tous mais dont je tairais le nom parce que je ne fais pas de publicité(petit indice : ses couleurs principales sont le bleu et le blanc). Néanmoins vous pouvez choisir d’autres sites, il en existe un paquet. En fonction par exemple de ce que vous recherchez (l’appli avec les fruits), de votre religion, de votre âge(pour les plus de 50ans)… Il y en a pour tout le monde. 

Alors allez-y c’est le moment pour ceux/celles qui hésitaient à se lancer. Ça vous occupera les soirs où vous n’avez pas spécialement envie de faire une partie de cache-cache sur zoom ou de vous faire battre au Ludo en ligne. Et puis surtout, ce serait si mignon de sortir du confinement en couple et amoureux. Vous pourrez dire à votre enfant quant il vous demandera pourquoi dans la rue vous ne vous lâchez jamais la main : « on s’est rencontré pendant la guerre, et cette guerre nous a empêché de nous tenir la main pendant longtemps ».

 Je vous laisse je viens de recevoir une notification « Hello » de Jeremy 31 ans directeur commercial. A la prochaine pour une nouvelle « pensée d’une confinée ». Lire la précédente pensée de confinée ici.

.https://www.lesbridgets.com/index.php/conseils-relations/rencontres-virtuelles/quel-est-le-meilleur-site-de-rencontres-gratuit-ou-payant.html

Chokolayte remercie vivement son Ghostwriter pour ce partage 🙂 ! En réalité l’article a été écrit je pense il y’a 2 semaines. Gros mea culpa pour le retard de publication.

D’accord? Sceptique? Envie de vous lancer? Des conseils? Retrouvons-nous en commentaires!

 

1 commentaire

  1. Si le but est d’espérer trouver son futur partenaire : à consommer avec modération mesdemoiselles (pour votre cœur) à mon avis surtout s’il ne s’agit que d’échanges écrits.

    Sachant que la communication non verbale représente d’après des études 2/3 de notre façon de communiquer (surtout ce que nous ressentons), il faudrait privilégier des échanges vocaux voire vidéos (55% des signaux que nous interprétons lorsqu’une personne parle sont visuels, 38% viennent du ton de la voix et uniquement 7% proviennent des mots utilisés) avant de sauter le grand pas de la rencontre physique. Mais Mesdemoiselles, est-ce vraiment réaliste de faire un choix “ pas trop irrationnel” (rires) sur un site de rencontre où vous êtes bombardées de messages et sollicitations multiples d’hommes ? À vous de me dire ….

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s